top of page

EN QUELQUES MOTS...

/ / / MON PARCOURS

Pendant 15 ans, j'ai travaillé en tant que chercheuse en sciences humaines et sociales, dans le domaine de la fin de vie et des soins palliatifs. 

Puis, de façon assez inattendue, le tatouage s'est invité dans ma vie en 2018. Une sorte de déclic à un moment où j'avais besoin d'équilibrer mon travail de chercheuse avec une pratique plus concrète pour moi : le tatouage m'est apparu comme une combinaison parfaite reliant art et artisanat, technique et relation aux autres et aux corps.

J'ai alors commencé à me former puis à tatouer en parallèle de mon métier, pendant mes week-ends et mes congés. 

Peu à peu, j’ai ressenti le désir croissant de consacrer davantage de temps au tatouage. Après 4 ans de pratique, je me suis lancée à temps plein en tant que tatoueuse au printemps 2023.

Mon expérience dans le domaine de la recherche m'est encore très utile dans mon approche du tatouage. A la fois à travers l'approche scientifique de mon projet "Signatures" mais aussi et surtout à travers l'écoute active pratiquée lors d'entretiens de recherche, que je retrouve lors des séances de tatouage.

 

Allongées pendant qu'elles se font tatouer, les personnes se racontent et partagent, à travers l'intention de leur tatouage, des moments clefs et parfois intimes de leur parcours de vie. 

/ / / MA VISION DU TATOUAGE

C'est avant tout pour moi une façon d'être au service d'une intention qui ne vient pas de moi, mais des personnes qui viennent se faire tatouer. C'est donc bien sûr pour vous avant tout que je tatoue, pour répondre à ce qui vous a amené à vouloir encrer votre peau. 

C'est aussi une manière unique de contribuer à la poursuite d'une pratique ancestrale, qui continue d'évoluer à travers les tatoueuses et tatoueurs et les tatoué.e.s.

 

En cela, travailler en handpoke participe pour moi de cette continuité, en perpétuant un geste proche des pratiques traditionnelles du tatouage. C'est aussi une forme de méditation, où chaque point est une décision, qui nous love dans une lenteur simple et répétitive. 

Etre tatoueuse aujourd'hui, c'est aussi prendre au sérieux la nécessité d'une sobriété écologique. C'est pourquoi je pratique le tatouage en m'efforçant d'utiliser des produits vegan et  respectueux de l'environnement et de diminuer au maximum ma production de déchets. 

Il est aussi essentiel pour moi d'accueillir chaque personne et chaque corps avec respect et bienveillance. 

Tout cela fait de nos séances de tatouages des rencontres exceptionnelles qui, même si elles ne durent que quelques heures, s'ancrent en moi et me nourrissent durablement. 

Elodie Cretin Mushi Tattoo

POURQUOI "MUSHI" ?

A l’origine, « MUSHI » était un terme qui renvoyait en japonais à tous les êtres vivants, humains et non-humains. Il est maintenant utilisé pour désigner certains animaux, en particulier les insectes.

 

Mais il peut aussi s’agir d’êtres mythologiques, pouvant vivre à l’intérieur ou à l’extérieur de nos corps... tout comme le font les tatouages!

 

Et de façon générale, les animaux ont une place importante dans ma vie et il me semblait essentiel, à travers ce nom, de les loger au cœur de ma pratique. Ce sont aussi eux qui m'ont emmené vers la création du projet "Signatures". 

Articles de presse

  • Interview du 07/09/2023 pour France Inter, chronique "Déjà debout" de Mathilde Munos (à 04min10"). 

Englishmushi

A FEW WORDS ABOUT ME

/ / / MY JOURNEY

For 15 years, I worked as a researcher in humanities and social sciences, in the field of end of life and palliative care.

 

Then, quite unexpectedly, tattooing came into my life in 2018. Clicking at a time when I needed to balance my work as a researcher with a manual practice, tattooing felt for me like a perfect combination of art and technique relationship to others and bodies.

 

I then started to train myself and to tattoo beside my job, tattooing on weekends and during my holidays. 

 

Gradually, I felt a growing desire to devote more time to tattooing. After 4 years of practice and many steps before I felt capable, I started to work full-time as a tattoo artist in spring 2023. ​

 

My experience in the field of research is still very present in my approach of tattooing. First in the scientific approach of my "Signatures" project, but also and above all in the active listening practiced during research interviews, which I find too during tattoo sessions.

 

Lying down while they get tattooed, people share, through the intention of their tattoo, key life times  and sometimes intimate moments of their own journey.

/ / / MY VISION OF TATTOOING

Above all, tattoing is for me a way to serve an intention that does not come from me, but from the people who come to get tattooed. It is therefore you first that I tattoo, to respond to what led you to ink your skin.

It is also a unique way to contribute to the pursuit of an ancestral practice, which continues to evolve through tattoo artists and tattooed people. In this, working in handpoke is part of this continuity for me, by perpetuating a gesture close to traditional tattooing practices. It is also a form of meditation, where each point is a decision, which envelops us in a simple and repetitive slowness.

Being a tattoo artist today also means taking seriously the imperative need for eco-friendly sobriety. This is why I practice tattooing by using environmentally friendly products and I try to reduce my waste production as much as possible.

It is also essential for me to welcome each person and each body with respect and kindness.

All this makes our tattoo sessions exceptional encounters which, even if they only last a few hours, get anchored in me, heal me and feed me for a long time.

Elodie Cretin Mushi Tattoo

Why "MUSHI" ?

Originally, "MUSHI" was a term that referred in Japanese to all living beings, human and non-human. It is now used to refer to certain animals, especially insects.

 

But they can also be mythological creatures, which can live inside or outside our bodies...just like tattoos do!

 

In general, animals have an very important place in my life and it seemed essential to me, through this name, to place them at the center of my practice. It is also them who led me to the creation of the "Signatures" project.

bottom of page